05.07.17

André-Jacques Auberton-Hervé – Chroniques d'une révolution industrielle

Cadres supérieurs
Photo André-Jacques Auberton-Hervé – Chroniques d'une révolution industrielle

Amitié et passion définissent sa vision du monde

André-Jacques Auberton-Hervé (Découvrez le profil Lemonde) est vu comme un avant-gardiste. Ses différents rôles lui donnent la possibilité de défendre ses idéaux auprès du plus grand nombre. Pour que l’Europe soit en capacité de continuer à se moderniser, il défend l’union. André-Jacques Auberton-Hervé fait preuve d'une fidélité indéfectible envers ses amis et noue des partenariats avec les meilleurs dès qu'il s'agit de développer des projets ambitieux. Il est en outre doté d'un grand sens de la communication.

Un bâtisseur clairvoyant

L'entreprise doit sa réussite à sa capacité à conquérir un marché de masse, celui des disques en silicium utilisés dans les consoles de jeu, les PC et les smartphones. André-Jacques Auberton-Hervé présente les qualités d’un excellent meneur d'hommes : excellente perception du marché, recrutement des bonnes personnes et capacité d’innovation. Grâce à son talent dans le développement industriel, l’entreprise qu'il a créée voit son effectif passer de deux à près de mille personnes en 10 années. André-Jacques Auberton-Hervé fait de Soitec un distributeur indispensable et performant.

Son engagement pour la préservation de l'environnement

Soitec a développé son activité d'éclairage LED et a notamment équipé plusieurs dizaines de gares, en plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans des régions ensoleillées. André-Jacques Auberton-Hervé est un amoureux de la nature, féru de sports comme la voile et l’équitation. L'installation de fermes photovoltaïques dans de nombreux pays fait partie des projets soutenus par André-Jacques Auberton-Hervé. Avec la COP 21, la France a prouvé qu’elle est à la pointe dans le secteur des énergies vertes.

André-Jacques Auberton-Hervé a pu tenir tête à la concurrence en introduisant Soitec sur le second marché seulement sept ans après la fondation de l'entreprise. Alors que l’économie s'internationalise, il comprend très vite l’intérêt d'aller décrocher des marchés à l'étranger. L'entreprise iséroise Soitec s’exporte très vite et atteint ainsi un CA de 372 millions d’euros en 2006. La société d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une envergure internationale, avec cinq usines réparties dans plusieurs pays.

Un jeune homme brillant

Né dans les années 60, André-Jacques Auberton-Hervé suit sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son bac à seulement 16 ans. Très tôt, il croit en l’importance de l'évolution technologique et industrielle. Ses études supérieures le mènent sur les bancs de l’Ecole centrale de Lyon.